Vos idées, vos suggestions sont les bienvenues !

 

16 commentaires

  1. Un site joliment rénové, on a les yeux charmés par de belles images colorées, presque dansantes et parfois sensuelles, on découvre ou on redécouvre des textes très féminins qui chantent à l’oreille, et on peut même, d’un clic, aller faire un tour du côté de la langue latine ! Bravo et bonne continuation.

  2. Coucou je viens de rentrer sur ce jolie Blog

    plein de choses tres interesants a voir et a lire
    je me regale merci beaucoup

  3. Tout un monde, la littérature ! Ce qu’on peut découvre ici te ressemble, chère Suzanne. A commencer par tes propres écrits, sensibles et poétiques. Ton amour pour Anna de Noailles n’est pas dû au hasard non plus. Et tes coups de cœur littéraires donnent une irrésistible envie de lire. Je passe souvent par ici. Je reviendrai encore et encore…

  4. 100 années se sont ecoulées depuis la derniere visite d’anna de brancovan à Amphion.
    J’aimerais connaitre la raison de la destruction de la villa.
    L’endroit precis ou elle etait fait il parti d’un lieu privé ?
    Si vous n’avez pas l’info, connaisser vous une personne à contacter ?
    Merci beaucoup pour votre blog.

  5. Bonjour Jean

    Merci beaucoup pour votre commentaire !

    L’endroit précis où résidait Anna de Noailles est un lieu privé. Le château, propriété des Brancovan a été détruit par un incendie. Il reste à ce jour le chalet situé à l’ouest du jardin votif.

    Sur le net, vous trouverez plusieurs sites concernant Anna de Noailles.

    Cordialement

  6. J’ai effectivement consulté plusieurs blogs.
    Cette histoire me hante litteralement. Je veux dire cette evoquation de la mort et à la fois du vivant biologique via la scenarisation de l’univers du jardin. C’est incroyable, cette personne evoque un paradis terrestre qui lui est si proche et à la fois s’auto empoise avec des anti depresseurs. A travers ca, on entrevoie toute l’horreur de l’humain en quete de notorieté.
    Vouloir laisser une trace.
    Ce qui rajoute à l’horreur de cette histoire, est que nous sommes à cette epoque à la superposition de 2 mondes. 100 ans plus tard, vous comprendrez ce qui me met les larmes …

  7. C’est toujours avec le même plaisir que je reviens par ici « au bonheur des mots » lire et relire tes poèmes si joliment illustrés. Cette promenade poétique m’enchante…

  8. Qui pourrait me dire si l’image representant Anna assise avec un chapeau foncé et relevé sur le devant, tenant des 2 mains une ombrelle ou parapluie, daté autour de 1890-1900 je suppose, est une peinture ou une photo …
    En effet je la situe en tete de toutes celles que j’ai vu. Comme tout etre terrestre ephemere, l’horrible temps a repris le dessus au fil des ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *